Bienvenue sur Epidemac Virus Mac
Recherche
Menu Pomme
· Accueil
· Baromètre
· Virus PC

· Prévention
· Autres sujets
· Newsgroups

· Bibliothèque FTP
· Téléchargement
· Liens (En cours)
· Definition de virus

· Livre d'or
Newsletter
· 5 ans de virus

· Recommander nous!
· Poster une info

· Webmasters

Médiamétrie


Hits
32190182 hits
depuis Mars 2000

10 Regles pour eviter les virus
Adoptez les bons reflexes



10 regles pour prevenir et ne pas perir










      1. Inspectez régulièrement le disque dur


      2. Mettez à jour le logiciel antivirus.


      3. Sauvegardez les données sur des supports extérieurs


      4. Préparez une disquette de secours


      5. Mettez votre système et vos applications à jour.


      6. Choisissez le degré de sécurité le plus élevé.


      7. Dotez votre système d'un garde-barrière ou "firewall".


      8. Informez-vous et n'hésitez pas à écouter les bons conseils.


Regle 1. N'ouvrez JAMAIS un fichier inconnu.

Soyez toujours très prudent lorsque vous introduisez dans votre ordinateur un « corps étranger », quel qu'il soit.
Supprimez immédiatement et SANS L'OUVRIR tout fichier joint à un courrier vaguement suspect, surtout si sa présence n'est pas mentionnée dans le message.
Mettez-le dans la corbeille et videz-la.
Certains virus, appelés « vers », se propagent grace au carnet contacts du logiciel de messagerie de l'ordinateur infecté. Même si le nom de l'expéditeur vous est familier, il est donc recommandé de lui demander de confirmer son envoi.
Soumettez tous les medias que vous installez sur votre ordinateur a un logiciel antivirus. (Disquette, CD-ROM, Zip, Jazz...)
De même, lorsque vous téléchéchargez des fichiers sur Internet, il est bon de privilégier les sites « respectables » ou les fichiers offerts sont passés au peigne fin pour éviter la présence de virus ou de chevaux de Troie. Si vous dénichez un logiciel intéressant sur un site personnel, tentez de voir si vous ne pouvez pas le télédécharger à partir d'un site d'archives électroniques.

Pour pleinement profiter des éléments multimédias (animation, musique, etc.) qu'ils renferment, certains sites requièrent l'installation de modules externes (en anglais plug-ins) qui s'intègrent au logiciel de navigation. Même si cela est tentant, ne téléchéchargez que les modules provenant de sources sûres. En exploitant certaines failles de sécurité, des virus peuvent parfois faire planter l'ordinateur, modifier ou supprimer des données sur le disque dur et même diffuser vos données confidentielles sur Internet.
Cela n'est pas très fréquent, mais il est théoriquement possible de transformer une page Web en agent de contamination. En visitant simplement une telle page, votre ordinateur pourrait donc contracter un virus par le biais d'un module ActiveX ou un applet Java, sans que vous ayez l'impression d'avoir télédéchargé un programme ou un fichier joint.

L'armada antivirus
Plusieurs produits antivirus ont fait leurs preuves. Les fabricants offrent souvent des versions de démonstration qu'on peut habituellement essayer durant une période de 15 à 30 jours avant de faire un choix. Voici la liste des antivirus les plus réputés :

 

Regle 2. Équipez l'ordinateur d'un logiciel antivirus.

À moins d'éviter tout contact avec le monde extérieur ou de prôner « l'abstinence informatique », il est devenu indispensable de doter son ordinateur d'un logiciel antivirus.
Pour vous simplifier la tâche, plusieurs antivirus sont équipés de modules de détection actifs en permanence. Dans l'ombre, ils vérifient toutes les disquettes que vous insérez dans le lecteur, tous les documents que vous ouvrez, ainsi que les fichiers joints aux courriels. En plus de rechercher la signature de virus connus, ils signalent toute manoeuvre louche ou dangereuse.
Par exemple, ces « gardes du corps » vous avertissent lorsqu'une application tente d'effectuer des modifications au secteur d'amorçage du disque dur.

 

Regle 3. Inspectez régulièrement le disque dur.

Cela peut sembler une évidence, mais rien ne sert d'avoir un logiciel antivirus si vous ne vous en servez pas !
Il est recommandé d'inspecter (ou « scanner ») son ordinateur au moins une fois par semaine.
Le logiciel antivirus procédera alors à une vérification complète de la mémoire vive de l'ordinateur, des secteurs d'amorçage (boot sector) du disque dur, ainsi que de tous les fichiers susceptibles d'être infectés.
N'oubliez pas non plus de le laisser inspecter toutes les unités de disque ou partitions (C :, D :, E :, etc.), y compris les lecteurs amovibles de type Zip, Jaz et autres. Fastidieux ?
La plupart des antivirus comportent un « Planificateur » qui permet de programmer l'exécution de cette opération à date et heure précises pour que tout se fasse de manière automatique. Évidemment, votre ordinateur doit être allumé au moment prévu. Et même si vous avez des tâches importantes à faire, il ne faut pas céder à la tentation d'arrêter le balayage parce que l'inspection ralentit votre machine. Vous pourriez avoir à le regretter.

 

Regle 4. Mettez à jour le logiciel antivirus.

De 10 à 15 virus sont créés quotidiennement, et chacun nécessite un antidote particulier.
Il est donc impératif de mettre à jour votre logiciel antivirus. Pour ce faire, vous devez télédécharger la plus récente liste de définitions de virus. La plupart des antivirus intègrent maintenant une fonction de mise à jour automatique qui peut être déclenchée sur demande ou à intervalles réguliers : le logiciel se branche alors sur le serveur de son fabricant, puis télédécharge et installe les fichiers nécessaires. C'est d'une simplicité enfantine. Encore faut-il le faire et avoir acces a Internet!
Comme pour le balayage du disque dur, il est recommandé de programmer le logiciel antivirus pour que la mise à jour automatique s'effectue au moins une fois par semaine. Cependant, si vous oeuvrez dans un environnement dangereux ou si vos données vous tiennent particulièrement à coeur, il peut être bon d'effectuer une mise à jour plus fréquente de l'antivirus.

 

Regle 5. Sauvegardez les données sur des supports extérieurs.

Aucun logiciel antivirus n'est infaillible. Sans compter les autres cataclysmes qui peuvent s'abattre sur l'ordinateur : une panne de disque dur, une surcharge électrique, un bogue, etc. Il est donc essentiel de conserver une copie de vos fichiers en lieu sûr. Idéalement, vous devriez effectuer une copie de sauvegarde de vos données une fois par semaine. N'oubliez pas de sauvegarder tout ce dont vous vous servez quotidiennement.

    • Vos documents personnels
    • Vos messages email
    • Parametres de comptes de messagerie
    • Bookmarks et Favoris
    • Les logiciels
    • Vos dossiers d'echanges avec votre PDA (assistant personnel)
    • ...

Si le disque dur compte plusieurs gigaoctets et que l'ordinateur a bien des données accumulées, la petite disquette de 1,44 méga-octet ne suffira pas à la tâche.
Aujourd'hui, il existe différents supports à haute capacité, comme les populaires disquettes Zip de 250 méga-octets ou les cartouches Jaz dont la capacité peut atteindre 2 gigaoctets ! Un graveur de cédéroms, réinscriptibles ou non, s'avère également une solution intéressante pour stocker les données.

N'hésitez pas à imaginer le pire : par exemple, que l'ordinateur tombe en panne alors que vous effectuez une copie de sauvegarde. Résultat : vous perdriez les données originales et la copie de sauvegarde est inutilisable ! Pour éviter ce scénario catastrophique, il est donc recommandé d'effectuer une rotation des medias de sauvegarde.

Prévoyez, par exemple, quatre CD-Rom dedies a la sauvegarde que vous faites alterner semaine après semaine durant le mois. Vous disposerez alors d'archives vous permettant de remonter jusqu'à quatre semaines. Et si vous perdez des donnees ca sur un maximum de 15 jours.

Attention aux émulateurs !
Des programmes, appelés émulateurs, permettent aux utilisateurs Macintosh et Linux de faire fonctionner des logiciels Windows sur leur ordinateur. Malheureusement, cela donne également l'occasion aux virus pour PC de s'enraciner dans un environnement qui leur serait normalement interdit. Si vous utilisez un tel émulateur, il peut être souhaitable de s'équiper d'un antivirus pour Windows.

 

Regle 6. Préparez une disquette de secours.

Le système d'exploitation de l'ordinateur, tout comme le logiciel antivirus et certains logiciels d'entretien, comme Norton Utilities, permettent de créer une disquette de secours.
Cette disquette contient une copie des fichiers essentiels du système d'exploitation. Le cas échéant, elle vous permettra de redémarrer votre ordinateur et de réparer les fichiers qui ont été corrompus ou détruits par un virus.

Ne lésinez pas sur les moyens : créez et mettez à jour régulièrement vos disquettes de secours. En cas de pépin, vous serez content d'avoir tous les outils de dépannage possibles à votre disposition.

 

Regle 7. Mettez votre système et vos applications à jour.

Régulièrement, les éditeurs de logiciels publient des mises à jour ou rustines (patches) pour corriger certains bogues de leurs produits, ajouter de nouvelles fonctions, et colmater certaines failles que les virus ou des pirates peuvent exploiter.
Prenez le temps d'entretenir votre ordinateur en télédéchargeant et en installant les mises à jour du système d'exploitation et des logiciels essentiels.
Les logiciels de navigation Internet et de courrier électronique sont des éléments particulièrement sensibles.
Autant Internet Explorer que Netscape Navigator ont connu, à divers niveaux, des problèmes de sécurité. Il est donc préférable d'employer la version la plus récente et la plus stable de ces logiciels. Méfiez-vous cependant des versions bêta. Ces versions préliminaires offrent de nouvelles fonctions, mais leur degré de sécurité laisse parfois à désirer !

 

Regle 8. Choisissez le degré de sécurité le plus élevé.

Dans leurs paramètres de configuration, les logiciels de navigation Internet et de courrier électronique permettent de choisir le niveau de risque que l'on considère acceptable lorsqu'on navigue sur Internet ou que l'on reçoit des courriers en format HTML.Ces paramètres permettent, par exemple, de faire afficher un avertissement avant l'exécution d'un script JavaScript, d'un applet Java ou d'un objet ActiveX, trois voies par lesquelles un virus peut s'infiltrer à votre insu.
Vous pouvez même interdire complètement le téléchéchargement et l'exécution de tels scripts et modules.

Pour faciliter les échanges, les logiciels de conférence (chat) et de messagerie instantanée, comme IRC, Netmeeting, Microsoft Messenger et ICQ, peuvent être configurés pour recevoir et sauvegarder automatiquement tout fichier envoyé à l'utilisateur.
Faites attention : un pirate peut en profiter pour tenter de glisser un cheval de Troie dans l'ordinateur.
Pour plus de sécurité, ajustez les paramètres de réception de fichiers pour interdire le télédéchargement automatique. Ainsi, aucun fichier ne pourra être copié sur l'ordinateur sans votre consentement explicite.

 

Regle 9. Dotez votre système d'un garde-barrière ou "firewall".

Un ordinateur branché à Internet est loin d'être invisible.
Partout où vous allez, le système laisse des cookies (fichiers témoins) et un tas d'autres traces de votre passage - dont l'adresse IP (Internet Protocol), la clef d'accès de l'ordinateur au réseau.
Des logiciels renifleurs (sniffers) peuvent tenter de glaner des données et des fichiers pour les modifier et, au pire, les effacer ! Dans les entreprises, les postes de travail en réseau reliés à Internet sont particulièrement vulnérables. Les pirates peuvent tranquillement passer des heures, voire des jours, à tenter de s'y infiltrer.
Si votre ordinateur utilise une connexion à haute vitesse (par modem câble ou connexion ADSL/LNPA téléphonique), il court autant de risques, car il est branché en permanence à Internet.

Traditionnellement, on utilisait un ordinateur garde-barrière ou coupe-feu (firewall) chargé de contrôler étroitement l'accès au réseau local et de repousser les intrusions de l'extérieur. Plutôt complexes, ces systèmes étaient surtout destinés aux entreprises.
Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Vous pouvez doter l'ordinateur personnel de son propre garde-barrière.

Comme l'antivirus, le logiciel garde-barrière fonctionne tranquillement en arrière-plan et s'assure de l'étanchéité de la machine. Il contrôle l'accès aux ports de communication, sonne l'alerte si un intrus tente de s'infiltrer. Il peut même colmater les brèches de façon définitive en interdisant le fonctionnement d'applets Java et de modules ActiveX sans le consentement de l'utilisateur, ou en empêchant l'envoi sur le Net de toute information confidentielle.
Vos nom, téléphone, adresse, numéro de carte de crédit, etc., ne circuleront ainsi pas à votre insu sur un site Web, dans un groupe de discussion ou dans un courrier électronique. Une fonction bien utile pour les parents inquiets à l'idée que leurs enfants puissent divulguer des informations critiques.

 

Regle 10. Informez-vous et n'hésitez pas à écouter les bons conseils.

Dans le monde de l'informatique et d'Internet, tout change très vite. De nouvelles menaces contre votre ordinateur et votre travail peuvent survenir avant même que vous n'y soyez préparé. Il est donc impératif de vous tenir informé sur les nouveaux virus, les failles de sécurité des logiciels et les systèmes de protection disponibles.
Ce ne sont pas les sources qui manquent : sites spécialisés, listes de diffusion, magazines informatiques, etc.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux sites et magazines consacrés au piratage informatique, histoire de voir ce qui s'y trame.


Avez vous fait une sauvegarde aujourd'hui??








Copyright © by Epidemac Virus Mac All Right Reserved.

Publié le: 2002-11-07 (5210 lectures)

Content ©